Tous les ans, lors de période de chaleur intense et ensoleillée, les guêpes fouisseuses, plus connues sous le nom de « guêpes des sables », sont observées dans certains parcs de la Ville de Terrebonne.

Piquent-elles?

Bien que leur présence puisse être perçue comme un inconvénient, cette variété de guêpes est inoffensive, peu agressive et ne représente pas un danger pour la population. Elle ne pique que très rarement. Il est évidemment recommandé aux personnes allergiques aux piqûres de se tenir à l’écart des aires infestées afin d’éliminer toute possibilité.

Où la retrouve-t-on?

Plus spécifiquement, la guêpe en question se retrouve au-dessus des surfaces sablonneuses et les carrés de sable, où chaque guêpe creuse son terrier afin d’y pondre ses œufs.

Combien de temps sera-t-elle dans nos parcs?

La présence de la guêpe fouisseuse s’étend habituellement sur environ trois à quatre semaines, selon les années. 

Est-ce que des parcs seront fermés?

La Ville ne prévoit pas la fermeture d’aucun parc en raison de la présence de l’insecte. Des panneaux explicatifs se retrouvent dans les parcs concernés.

Pourquoi la Ville ne procède pas à leur élimination?

Les guêpes fouisseuses s’avèrent très utiles puisqu’elles permettent, entre autres, de nous débarrasser de plusieurs insectes néfastes, en plus de contribuer à la pollinisation des fleurs. 

La Ville tamise-t-elle ses aires de jeux?

La Ville tamise ses aires de jeux pour en retirer les débris. Le tamisage des aires de jeux dérange les guêpes qui auront de la difficulté à retrouver ses œufs, mais elle s’empressera de refaire un terrier pour y pondre à nouveau. La Ville de Terrebonne procède plutôt à un râtelage régulier du sable pour diminuer les inconvénients dans les aires de jeux, mais à ce jour aucune autre alternative n’est connue pour contrôler efficacement  la population de guêpes de sable.